Un groupe de Rock au cœur de la haute Gironde. Une aventure inattendue qui se prolonge sans ambition plus importante que celle de prendre du plaisir en restant soucieux de délivrer notre message.

Nous on se retrouve dans deux citations:
« Plus c’est simple, plus ça sonne. » (Johnny Ramone)

« J’ai jamais été fan des solos de guitare. M’intéresse pas. Les solos de guitare, c’est de la branlette ». (Keith Richards1992)

En plus sérieusement :

« Nous avons tous un fasciste en nous, c’est pourquoi l’éducation a tant d’importance pour effacer la cruauté, le despotisme et toute forme de totalitarisme. Si vous emmurez, vous vous transformez en monstre ». (Roger Waters, 1990)

L’histoire :

V-LUX 1.0

L’histoire commence en 2010 : Fred  (guitare & chant) propose à Steph (basse) de reprendre les armes en s’associant « au jeune » Max (guitare). Ils se refont la main sur quelques reprises en s’appuyant sur leur batteuse Charlotte.

 

V-LUX 2.0

Leur pote Jégé – ayant écumé de nombreux groupes et scènes et tant que bassiste/roadie, leur propose un deal : « je me mets à la batterie mais on ne fait que des compos, pour monter sur scène… »(in Rock’NFoutre n°0) Le Virage était pris, V-LUX trouvait progressivement son son et assimilait ses multiples influences allant de la pop 70’s au punk… Ce Rock’N Roll high)-voltage était irréversiblement accroché dans leurs gamelles et toms… Le 5ème homme (de l’ombre) en la personne d’Alain « le Rouge » leur fournit des textes sur mesures qu’il faut à tout prix prendre le temps d’écouter. Car, sous des formes poétiques, leur tranchant est toujours porteur d’un message fort, d’une invitation à la réflexion…

V-LUX 3.0

Et c’est le split, Jégé part vers de nouveaux horizons ! Alors comme Sam le graphiste du groupe joue aussi de la batterie ….il est recruté pour devenir the new batteur des V-Lux.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

UA-44224964-1